Quelque 8 000 personnes sont attendues de vendredi à dimanche au Parc-expo. Voici 5 questions et leurs réponses pour vous aider à faire le bon choix.

Est-ce un bon plan de se rendre au salon palois pour acheter une voiture d’occasion ?
Oui, ne serait-ce que pour la variété des véhicules proposés à la vente sur un espace restreint. 400 véhicules de toutes marques, berlines, SUV, 4x4 et voitures d’entrée de gamme seront présentés par 14 concessionnaires palois sur 7 500 m2 de halls couverts (Béarn, Soule et Adour). Tous les véhicules bénéficient de la garantie concessionnaire. Et deux organismes de financement seront présents.

Y aura-t-il un effort de la part des concessionnaires sur les prix ?
“ C’est du déstockage, alors il y aura des prix intéressants ” annonce Christian Denis, président du groupement des concessionnaires. On trouvera donc des véhicules à moins de 5 000€, avec des voitures de 2016 pour les plus récentes jusqu’à dix ans d’âge, en essence, comme en diesel, plus probablement quelques électriques. En revanche, la voiture mise aux enchères, la nouveauté de l’année dernière disparaît, faute d’engouement.

A quel moment est-il préférable de venir au salon pour profiter des meilleures affaires ?
Le vendredi après-midi, à l’ouverture de 14 heures, tous les véhicules proposés à la vente seront là. C’est donc à ce moment-là que le choix sera le plus vaste et que les véhicules aux prix les plus abordables seront disponibles. Si la tendance des éditions passées se confirme, de 25 à 30 % du stock de voitures exposées, soit une centaines de véhicules seront vendus. Et il sera toujours possible de négocier sur les prix affichés par les concessionnaires, voire de bénéficier de la reprise de l’ancien véhicule comme en concession. “ La marge de négociation est toutefois moindre que pour une voiture neuve ” précise Christian Denis…

Retrouvez l' article original dans son intégralité sur www.larepubliquedespyrenees.fr